Covid-19 : des arrêts maladie générés sur Internet et sans médecin

Les arrêts maladie pour cause de symptômes qui s’apparentent à ceux du Covid-19 n’auront plus besoin d’être délivrés par un médecin à partir du dimanche 10 janvier. Il n’était déjà plus obligatoire de passer par la case médecin lorsqu’on était identifié comme cas contact. Mais ce nouveau système permet de simplifier les démarches et de générer soi-même son arrêt de travail de sept jours sur Internet. Certains craignent des abus. "Je pense que c’est un médecin qui doit diagnostiquer cet arrêt, et on ne peut pas faire cet auto-diagnostique. Je pense qu’on va un petit peu loin dans la nouvelle procédure", estime Catherine Guerniou, cheffe d’entreprise. Limiter les foyers de contamination en entreprise L’un de ses salariés a été cas contact en septembre dernier, mais il a eu la mauvaise surprise de se voir imposer trois jours de carence. "J’ai été confiné pendant trois jours en attendant le résultat, il était négatif, je suis revenu, et les trois jours d’absence ne m’ont pas été remboursés", explique Benoit Villemin. Cette perte de revenu n’incitait pas les employés à se déclarer, et depuis octobre, l’arrêt maladie annule cette carence. Le gouvernement prolonge cette mesure jusqu’au 31 mars, afin de limiter le plus possible les foyers de contagion en entreprise.