Covid-19 : après 3 ans sans pouvoir voir son compagnon, elle meurt le jour de leurs retrouvailles

Covid-19 : après 3 ans sans pouvoir voir son compagnon, elle meurt le jour de leurs retrouvailles
Covid-19 : après 3 ans sans pouvoir voir son compagnon, elle meurt le jour de leurs retrouvailles

L'histoire d'amour à distance s'est terminée par un drame. Une Russe de 30 ans est décédée le jour où elle a retrouvé son compagnon chinois de 39 ans, qu'elle n'avait plus vu depuis trois ans à cause de la pandémie de Covid-19.

Un nouveau drame lié au Covid. Pour le comprendre, il faut remonter à 2018, en Chine. La Russe Nika rencontre le Chinois Ouyang au travail. C'est le coup de foudre. Ils se marient rapidement, en avril 2019. Dans la foulée, ils se rendent en Russie pour rendre visite à la mère de Nika. Mais Ouyang doit rentrer en Chine, avec la promesse de revoir sa dulcinée très vite.

Sauf que la pandémie de Covid-19 fait son apparition, empêchant tout voyage pour l'un ou l'autre, à cause des restrictions. Ils ont enfin pu se retrouver en octobre 2022, à la fin du mois, à Nanning. "Nous avons tous les deux pleuré et nous nous sommes embrassés pendant cinq minutes. J'étais heureux, extrêmement heureux", témoigne l'homme au South China Morning Post.

Son don d'organes a sauvé des vies

Mais les retrouvailles vont vite dégénérer. Alors qu'ils roulent sur l'autoroute, Nika se met à avoir des difficultés à respirer. Conduite à l'hôpital, la jeune Russe de 30 ans a en fait fait un arrêt cardiaque, causé par une importante embolie pulmonaire. Verdict : "aucun espoir de survie". Nika, dont la santé était fragile depuis l'enfance, aurait développé une embolie lors du voyage en avion pour la Chine. Elle finira malheureusement par décéder.

Non sans avoir fait un dernier geste qui a ému tout le pays : Nika avait décidé, auparavant, de faire don de ses organes. Les transplantations ont eu lieu ce mois-ci et Nika, en donnant son foie et ses reins, a pu sauver la vie de quatre personnes en Chine, dont un adolescent. Selon les informations de la presse locale, il s'agirait du premier don d'organes d'un citoyen russe vers un citoyen chinois.

VIDÉO - Covid-19 en Chine : Après de violentes émeutes, le pays confine six millions de personnes