Covid-19 : après les soignants, les travailleurs de la "deuxième ligne" bientôt récompensés?

·1 min de lecture

Un sommet social à Matignon. D’après les informations des Echos et du Parisien, le gouvernement souhaiterait récompenser les travailleurs dits "de la deuxième ligne" pour les efforts consentis durant les deux confinements. Ainsi, les caissiers, les livreurs ou encore les aides à domicile, qui ont continué à travailler quand la crise sanitaire battait son plein, devraient avoir accès à des avantages financiers. L’annonce devrait intervenir lundi 15 mars, lors du sommet social réunissant à Matignon le premier ministre Jean Castex et les partenaires sociaux.

Lire aussi - Hôpital : pourquoi la prime liée au coronavirus ne suffira pas à calmer la colère des soignants

Quelle forme? Les contours de cette prime exceptionnelle pourraient être définis durant le week-end. Parmi les différentes pistes explorées, l'hypothèse d'exonérations de charges et d’impôts calquées sur la "prime Macron" est privilégiée. Celle-ci, mise en place à la suite du mouvement des gilets jaunes consisterait en un versement de l’employeur à ses salariés, pour un montant n’excédant pas 1.000 euros, libre de charges et d’impôts. Cette prime Macron a connu un grand succès en 2019 avec 4,8 millions de bénéficiaires pour un montant moyen de 400 euros. L'année suivante, le dispositif avait été reconduit malgré la crise sanitaire pour plus de 5 millions de salariés pour un montant moyen de 458 euros. Elle ne devait pas être renouvelée en 2021, mais pourrait rester en vigueur pour les travailleurs de "deuxième l...


Lire la suite sur LeJDD