Covid-19 : non, les animaux domestiques ne transmettent pas le coronavirus

·1 min de lecture

Les animaux domestiques, comme les animaux sauvages, ne jouent pas de rôle actif dans l'épidémie de Covid-19 : c'est ce que vient d'affirmer l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) dans son expertise sur le rôle épidémiologique des animaux sauvages et domestiques dans le maintien et la propagation du virus en France.

Alors qu'une étude espagnole déclare que promener son chien augmente la probabilité de contracter le Covid-19 de 78 %, "la diffusion du virus est aujourd'hui le résultat d'une transmission interhumaine par voie respiratoire" rappelle l'Anses. Bref, ce n'est pas votre chien qui ramène (et transmet) le virus de sa promenade mais plutôt vous qui l'aurez attrapé en discutant avec un autre promeneur de chien ou en oubliant tout simplement de vous laver les mains.

Les chats sont sensibles au virus...

La réceptivité au covid-19 est la capacité d'une espèce animale à héberger le virus sans forcément développer de symptômes. La sensibilité est la capacité de l'espèce animale à exprimer des signes cliniques et/ou des lésions dues au virus.

Parmi les espèces animales les plus répandues, les chats, les furets et les hamsters sont à la fois les plus réceptifs et les plus sensibles au Covid-19, avec une transmission intra-espèce, c'est-à-dire entre individus d'une même espèce, avérée. "En revanche, il n'existe à ce jour pas de données scientifiques mettant en évidence une transmission du SARS-CoV-2 depuis ces animaux vers une autre (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19 en France ce 20 novembre : chiffres, annonces
Pourquoi certains enfants développent une immunité au Covid-19 sans l'avoir attrapé ?
Alzheimer et microbiote intestinal : le lien est confirmé
1 Français sur 10 a déjà été victime d'inceste
Eau en bouteille ou du robinet : ça change quoi pour la santé ?