Covid-19 : un an après, retour à l'hôpital de Nemours

En France, le porte-parole du gouvernement estime qu'une quatrième vague de la pandémie est possible dès la fin juillet mais peut être évitée grâce aux vaccins. En parallèle, la polémique sur la vaccination obligatoire du personnel soignant continue d'alimenter les débats. En première ligne face à l'épidémie, il est plus susceptible d'être contaminé et de transmettre le virus. Cela a été le cas du Professeur Sorel, contaminé à l'époque par le coronavirus, qu'est-il devenu aujourd'hui ? Reportage de Karim Yahiaoui et de Achraf Abid

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles