Covid-19 : alors que les discothèques restent closes, le monde de la nuit s'impatiente

·2 min de lecture

Dès demain, le gouvernement durcit l'accès aux concerts et autres matches de foot. Pendant trois semaines au moins, les jauges sont fixées à 2 000 personnes à l'intérieur et 5 000 à l'extérieur. Mais les discothèques, elles, sont une nouvelle fois fermées. Et les professionnels du secteur en comprennent de moins en moins les raisons.

Près de 1 600 discothèques garderont portes closes pour encore trois semaines minimum. Elles ont fermé le 10 décembre dernier, après plusieurs mois sans ouverture en raison de la pandémie de Covid-19. Invité d'Europe Midi ce dimanche, Morgan Dalle porte-parole du collectif SOS Cafés, restaurants, hôtels et discothèques (CHRD) en détresse espère "pouvoir ouvrir très prochainement, car si on se base sur des textes scientifiques, nos ouvertures ne sont pas à risque".

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

D'autant plus qu'une "étude scientifique a été faite au mois d'octobre qui ont pour conclusion que les discothèques ne sont pas des lieux davantage propagateurs que d'autres endroits" rappelle-t-il. Il dénonce une certaine hypocrisie, alors que pour le Nouvel An "toute la France était une grande discothèque, on a vu énormément de fêtes, dont celle sur les Champs Élysées". Ce gérant d'une boite de nuit à Béthune dans le Pas-de-Calais "rappelle également que depuis le mois de septembre, nous avons eu zéro cluster".

Des fermetures politiques

Morgan Dalle "estime que les discothèques ne peuvent pas avoir un gros impact sur les vagues épidémiques, étant donné qu'elles ne représentent que 1 300 établissements". À titre de comparaison, la France possède "6 000 salles des fêtes" et "200 000 bars, restaurants et autres activités alimentaires" énumère le gérant.

Pour lui, si le gouvernement fait le choix de fermer les boîtes de nuit, c'est a...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Emmanuel Macron interpellé par un patron de discothèque lors d'un déplacement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles