Covid-19 en Algérie : le nombre de contaminations et de morts explose

Par Adlène Meddi, à Alger
·1 min de lecture
Officiellement, le pays a recensé 910 nouveaux cas en 24 heures, lundi soir, et 14 décès, mais il ne s’agit que des statistiques de l’institut de référence, l’Institut Pasteur d’Alger.
Officiellement, le pays a recensé 910 nouveaux cas en 24 heures, lundi soir, et 14 décès, mais il ne s’agit que des statistiques de l’institut de référence, l’Institut Pasteur d’Alger.

« Nous sommes quarante millions sur le radeau de la Méduse », résume, dépitée, Inès, pharmacienne dans la banlieue ouest d'Alger, pour évoquer la situation pandémique en Algérie, de plus en plus inquiétante. « Avant, en mars-avril [2020], on entendait parler de morts, aujourd'hui, ce sont des gens que je connais qui décèdent », poursuit-elle. Elle montre sur l'écran de son téléphone en scrollant sur son fil d'actualité Facebook le défilé des condoléances et des annonces funèbres. « Je n'ose plus ouvrir Facebook : chaque fois, je tombe sur des dizaines de condoléances, c'est l'hécatombe. » Plus à l'est, du côté du cimetière El Alia, l'un des plus grands du pays, les carrés des tombes fraîches s'étendent au rythme des enterrements. « Je viens enterrer ma mère, décédée du cancer, mais j'ai arrêté de la pleurer en voyant quatre ambulances arrivées en même temps, des cercueils scellés portés par des brancardiers en combinaison? » témoigne Ahmed, la quarantaine, croisé à la sortie du cimetière. « Je relativise, car moi, ma mère est partie dans mes bras, alors que tous ces malheureux n'avaient pas la chance d'être entourés par leurs proches, c'est horrible, que Dieu leur vienne en aide », poursuit-il, ému.

Lire aussi Algérie : le confinement durci pour contenir le Covid-19

« J'ai peur d'un scénario à l'italienne »

Officiellement, le pays a recensé 910 nouveaux cas en 24 heures, lundi soir, et 14 décès, mais il ne s'agit que des statistiques de l'institut de référenc [...] Lire la suite