Covid-19 : Agnès Buzyn a-t-elle mis en danger la vie d’autrui ?

·1 min de lecture
 Agnes Buzyn arrivant à la Court de Justice de la République le 10 septembre 2021.
Agnes Buzyn arrivant à la Court de Justice de la République le 10 septembre 2021.

L?État français a-t-il pris à temps les mesures nécessaires pour protéger les Français ? Le dossier de la responsabilité des dirigeants politiques dans la gestion de la pandémie s?ouvre avec la mise en examen d?Agnès Buzyn pour « mise en danger de la vie d?autrui » par la Cour de justice de la République (CJR). « De nombreuses personnes, dont du personnel médical, sont tombées malades ou sont décédées », lit-on sur le site « plaintecovid.fr », qui vise à « faciliter le dépôt des plaintes contre X à l?aide de dossiers préremplis ». Et d?ailleurs, les plaintes arrivent par milliers au guichet de la juridiction habilitée à poursuivre et juger les membres du gouvernement pour les crimes et délits commis dans l?exercice de leurs fonctions. Parmi elles, celle d?un collectif d?enseignants (les « stylos rouges ») visant le ministre de l?Éducation nationale Jean-Michel Blanquer reproche à ce dernier de s?être abstenu de « protéger les personnels en contact avec les enfants », qui « répandent le virus » du Covid-19. En novembre 2020, la CJR avait néanmoins jugé irrecevable la plainte d?une association de victimes du Covid-19 contre le Premier ministre Jean Castex.

Cette « affaire » dénote, selon plusieurs juristes, une emprise préoccupante du judiciaire sur le politique. « Il s?agit de nourrir le désir de l?opinion publique de désigner des responsables dans une atmosphère de haine civile », commente l?ancien bâtonnier de Paris Christian Charrière-Bournazel. « On peut [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles