Covid-19 : les agents immobiliers dénoncent des "incohérences" dans le confinement

Audrey Morellato
·1 min de lecture

À la sortie du Conseil des ministres, mardi 10 novembre, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué qu'"il semble très tôt pour proposer un assouplissement des règles qui ont été fixées", pour le confinement. Un allègement des règles mises en places pour stopper la propagation du Covid-19 est pourtant demandé notamment par les agents immobiliers. Les dix principaux réseaux et groupes immobiliers français ont écrit au gouvernement et au président de la République pour demander une dérogation.

>> Suivez en direct les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 et sur le confinement

"La situation que traverse notre pays est aussi inédite que terrible, écrivent-ils. Depuis l'annonce du nouveau confinement, nous sommes dans une grande incompréhension." Les agents immobiliers ne peuvent plus organiser aucune visite d'appartement ou de maison en raison du confinement, autant dire que cela réduit considérablement leur activité.

Sentiment d'injustice

Des consignes difficiles à accepter pour les agents immobiliers, qui ont toujours le droit de se rendre chez leurs clients. Alexandra Lévy est agent immobilier à Paris et elle est assez déconcertée : "On a le droit d’aller chez notre client vendeur pour prendre un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi