Covid-19 : une agence de communication propose un partenariat à des influenceurs français pour dénigrer Pfizer

·1 min de lecture

Un scénario identique. Une somme d'argent contre des messages mettant en cause le vaccin Pfizer : voici la proposition reçue par plusieurs influenceurs français, totalisant plusieurs millions d'abonnés au total sur YouTube. Sami Ouladitto (humoriste, avec près de 400.000 abonnés sur YouTube), Et ça se dit Médecin (interne en médecine, 84.000 abonnés sur Instagram) et Léo Grasset (vulgarisateur scientifique, 1,17 million d'abonnés à sa chaîne YouTube) ont révélé sur leurs réseaux sociaux avoir été contactés par une agence de communication pour élaborer un partenariat, d'un montant de 1.800 à 2.000 euros, visant à critiquer le sérum.

Lire aussi - Le PDG de Moderna : "Il faut vacciner avec une 3e dose toutes les personnes à risque dès la fin de l’été"

Pas de mention de la sponsorisation. Selon des documents envoyés à Léo Grasset, consultés par le quotidien Le Monde, les consignes de l'agence sont claires : faire une vidéo qui indique que le produit Pfizer est responsable de nombreux morts et que son taux de mortalité est trois fois supérieur à celui d'AstraZeneca. Autre aspect important : la sponsorisation de la vidéo ne doit pas être mentionnée. "Dites que vous vous intéressez aux vaccins et que vous avez découvert des informations dessus" ou encore "Expliquez que les grands médias ignorent ce sujet", précisent les consignes. Les derniers mots de la vidéo sont même indiqués dans le brief : une incitation pour le spectateur à "tirer ses propres conclusions", selon les informati...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles