Covid-19 : en Afrique, la vaccination pourrait débuter seulement à la fin de l'année

Si les inégalités sociales et économiques ont très nettement augmenté depuis la propagation du Covid-19, le vaccin n’échappe pas à ces disparités. La différence dans le nombre de personnes vaccinés entre les pays du monde est très notable. Le Financial Times a dressé une liste de 100 pays qui ont le plus vacciné, détaille la journaliste de France Télévisions, Claire Sergent. Israël est devant avec 68 personnes pour 100 habitants, 49 aux Émirats arabes unis, 21.8 au Royaume-Uni, 14 aux États-Unis ou encore 4.3 en France, alors que la moyenne européenne est de 4.8. L’Afrique au cœur des préoccupations Mais dans d’autres régions du monde, l’inquiétude est omniprésente. Seuls deux pays africains figurent dans cette liste : l’Égypte avec 0.001 personne vaccinée sur 100 habitants, et 0.0007 en Algérie. "Au moins 130 pays, qui comptent 2.5 milliards de personnes, n’ont pas injecté un seul vaccin", a expliqué Tedros Adhanom Ghebreysus, directeur général de l’OMS. Si l’Afrique ne représente que 3.5% des contaminations dans le monde, dont un tiers pour l’Afrique du Sud, la crainte est que le continent ne puisse seulement débuter la vaccination qu’à la fin de l’année 2021. L’OMS a homologué le vaccin d’AstraZeneca et lancé le programme Covax, mais il a pris beaucoup de retard.