Covid-19 en Afrique du Sud : faute de touristes, des antilopes finissent dans l'assiette des plus démunis

franceinfo avec AFP

L'idée est venue à l'esprit de Piet, le propriétaire d'un petit supermarché au nord de l'Afrique du Sud. "Récemment, je suis allé chasser du gibier avec un groupe de fermiers, raconte-t-il à l'AFP, alors que la saison ouvrait au début du printemps, et je me suis dit : que vais-je en faire ?" Traditionnellement, à pareille époque, ce sont les touristes qui s'en régalent mais, cette année, la crise sanitaire les a tenus éloignés.

Alors, devant les besoins alimentaires grandissants d'une population sans le sou en raison du confinement anti-coronavirus, le patron décide de distribuer ses prises. Il charge son pick-up blanc et fait le tour d'un township voisin pour distribuer gratuitement plusieurs dizaines de kilos de chair d'antilope, accompagnés de miches de pains et de légumes.

"Je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai mangé de la viande", confie une habitante, en recevant un morceu de gazelle à cuire et un sac de patates. Tebogo Mabunda, qui vit d'habitude de petits boulots dans les hôtels et les supermarchés alentour, n'a plus de revenus depuis le début du confinement mis en place le 27 mars 2020. Comme de nombreux Sud-Africains.

"Le township était déjà au bord du gouffre, le coronavirus l'y a précipité"

Avec quatre bouches à nourrir, cette mère de famille de 40 ans confie avoir du mal à acheter l'indispensable farine de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi