Covid-19: Accord entre Pfizer et la Commission européenne sur 300 millions de vaccins

·2 min de lecture
COVID-19: ACCORD ENTRE PFIZER ET LA COMMISSION EUROPÉENNE SUR 300 MILLIONS DE VACCINS
COVID-19: ACCORD ENTRE PFIZER ET LA COMMISSION EUROPÉENNE SUR 300 MILLIONS DE VACCINS

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne et les groupes pharmaceutiques Pfizer et BioNTech ont annoncé mercredi avoir conclu un accord pour la livraison de 200 millions de doses de leur vaccin expérimental contre le Covid-19 assorti d'une option sur 100 millions de doses supplémentaires.

Selon les termes de l'accord, les Vingt-Sept devraient payer moins de 19,50 dollars (16,60 euros) par dose de vaccin, a déclaré un officiel européen à Reuters sous couvert d'anonymat.

C'est moins que le prix compris dans l'accord conclu par les deux compagnies avec les Etats-Unis, qui devraient payer 19,50 dollars par dose pour la livraison de 100 millions de doses de vaccin.

Cette différence de prix s'explique notamment par le soutien apporté par l'UE, et l'Allemagne notamment, pour le développement du vaccin. Mais l'accord signé par les Etats-Unis inclut cependant la possibilité d'acheter 500 millions de doses de vaccin supplémentaires sous des conditions restant à négocier et pour lequel le prix à payer ne semble pas établi.

La Commission européenne était entrée le 9 septembre dernier dans la dernière phase de ses discussions avec BioNTech et Pfizer afin de leur acheter jusqu'à 300 millions de doses.

"Demain (ndlr, mercredi), nous autoriserons un contrat pour un maximum de 300 millions de doses du vaccin développé par la société allemande BioNTech et Pfizer", avait déclaré mardi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Pfizer et son partenaire allemand ont annoncé lundi que leur vaccin expérimental était efficace à plus de 90% sur la base des premières données d'un essai clinique à grande échelle.

"Les livraisons devraient débuter d'ici la fin de l'année en fonction du succès clinique et des autorisations des autorités de régulation", ajoutent les deux groupes pharmaceutiques dans un communiqué annonçant l'accord avec Bruxelles.

"Si le candidat vaccin BNT162b2 reçoit l'autorisation de l'Agence européenne des médicaments, la Commission européenne dirigera le processus de répartition des doses vaccinales parmi les Etats membres de l'UE qui ont été retenus pour recevoir le vaccin dans le cadre de cet accord", ajoutent Pfizer et BioNTech.

Les vaccins destinés à l'Europe seront produits dans les sites allemands de BioNTech ainsi que dans le site de Pfizer en Belgique.

L'Union européenne a déjà signé des accords de ce type avec AstraZeneca, Sanofi et Johnson & Johnson, qui travaillent aussi sur des vaccins expérimentaux.

Bruxelles discute parallèlement avec Moderna, CureVac et Novavax pour s'assurer de recevoir des doses de leurs candidats vaccins s'ils s'avèrent efficaces et sûrs.

(Francesco Guarascio avec Camille Raynaud; Édité par Henri-Pierre André)