Covid-19 et accident mortel : le tournage infernal de la nouvelle saison de Pékin Express

·1 min de lecture

Bonne nouvelle pour les fans de Pékin Express. L'émission phare de M6 lance ce mardi sa quatorzième saison, à 21 heures. Seize candidats, de 19 à 60 ans, seront sur la ligne de départ pour relever les défis des "pistes de terres rouges" en Afrique, puis ceux de "La route des continents" en Grèce et Turquie. Car cette année, le tournage a été marqué par de nombreux rebondissements, à commencer par l'épidémie de Covid-19 qui a bousculé les équipes et les lieux de tournage. Thierry Guillaume, producteur de l'émission au sein de la société de production Label Aventure, revient sur cette nouvelle saison inédite, au tournage infernal au micro d'Europe 1. "Ca a été ma saison la plus difficile à produire", assure-t-il.

Rapatriement des équipes en mars

L'émission de téléréalité, présentée par Stéphane Rotenberg, est une grosse machine du paysage audiovisuel français depuis 2006. Le tournage, à l'étranger, mobilise plus d'une centaine de personnes, répartis dans une vingtaine de véhicule. Et Thierry Guillaume, qui compte onze saisons à son actif, se doit d'être sur place pour tout piloter.

Pour cette saison, l'équipe et les candidats ont débarqué en Ouganda pour lancer la course le 28 février 2020. "On apprend trois jours plus tard que le pays ferme ses frontières aux Français parce que l'épidémie commence à arriver chez nous", se souvient Thierry Guillaume. "On tourne, on est à peu près dans une bulle et puis on prend un avion pour aller en Ethiopie et là le Covid se répand à travers ...


Lire la suite sur Europe1