Covid-19 : cet accessoire sera bientôt un indispensable des consultations chez le dentiste

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Senior dentist examining the teeth of a young woman

Ce dispositif, imaginé par des chercheurs américains, permet de créer un flux d'air inversé destiné à empêcher les gouttelettes de sortir du casque.

Depuis l’arrivée de l’épidémie de Covid-19 sur la France, de nombreuses personnes ont renoncé à certains soins. Par peur de contracter le virus, les patients ont déserté les cabinets médicaux des spécialistes. Pour tenter de les rassurer et de protéger les professionnels de santé, les scientifiques travaillent à mettre au point des équipements performants.

À l’image des dentistes et les oto-rhino-laryngologistes, certains soignants sont davantage à risque car ils sont plus exposés en raison d’un accès direct à la bouche, au nez et à la gorge des patients. Dans Physics of Fluids, des chercheurs de l'Université Cornell (Etats-Unis) ont mis au point un casque prévu pour les patients. Ce dispositif est connecté à une pompe de filtration d'air de qualité médicale ce qui crée un flux d'air inversé pour empêcher les gouttelettes de toux de sortir du casque.

VIDÉO - Coronavirus : des mesures drastiques chez les dentistes

Eliminer 99,0% des contaminants

Grâce à une simulation informatique, les chercheurs ont prouvé que ce casque permet de contenir 99,6% des gouttelettes émises par la toux en 0,1 seconde. “Pour mettre cela en contexte, si nous utilisons la même pompe à air pour créer une salle d'isolement à pression négative, il faudra environ 45 minutes pour éliminer 99,0% des contaminants en suspension dans l'air de la pièce”, assure l'auteur Mahdi Esmaily.

Comme le décrit MedicalXpress, le casque proposé a une coque d’1 millimètre d'épaisseur et enferme complètement la tête. Ce casque permettrait de réduire les coûts de fabrication. Par exemple, la construction d'une pièce à pression négative avec filtration de l'air peut coûter des dizaines de milliers de dollars. Les chercheurs assurent que ce casque pourrait coûter quelques dollars s’il était jetable. “Notre prochaine étape consiste à affiner la conception du casque pour avoir une plus grande efficacité et une application plus large. Après cela, nous prévoyons de construire des prototypes du casque et de réaliser des expériences pour vérifier nos prévisions de simulation”, a rapporté un auteur de cette étude.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :