Covid-19: 6 Français sur 10 ne font pas confiance au gouvernement pour réussir le déconfinement

Jules Pecnard
·2 min de lecture

Dans une enquête Odoxa pour Le Figaro et France Info, 72% des sondés souhaitent que le déconfinement se tienne bien à partir du 3 mai, mais doutent de la réussite de l'exécutif en la matière.

Les Français veulent que leur pays se déconfine. Aucune surprise là-dessus. Dans une enquête Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro et France Info, parue ce jeudi, 72% des sondés déclarent souhaiter que le processus de réouverture s'entame bien le 3 mai. La première étape sera, entre autres, la fin des restrictions de circulation à travers la France. En revanche, ils sont 61% à ne pas avoir confiance en la capacité du gouvernement à "réussir" ce déconfinement. 

Il y a quelques distinctions notables à faire par rapport à l'état d'esprit des Français il y a un an, lorsque le premier confinement touchait à sa fin. D'abord, la demande de réouverture est plus grande (+7 points), mais pas dans une forme généralisée. L'approche territorialisée et progressive, chère au ministre de la Santé Olivier Véran, recueille l'assentiment de 77% des sondés.

Les Français croient en la mi-mai 

Les Français doutent néanmoins que le déblocage commence à avoir lieu le 3 mai. Ils ne sont que 45% à faire le pari que cette échéance marquera le début du déverrouillage. 

Cette méfiance découle largement du fait qu'aux yeux des Français, selon l'institut Odoxa, le déconfinement ne sera effectif que lorsque les bars et les restaurants pourront rouvrir leurs terrasses et les lieux de culture seront à nouveau accessibles. Et cet horizon de la mi-mai, les Français sont 60% à y croire.

Logiquement, c'est essentiellement chez les sympathisants de La République en marche - 82% - que l'on croit le plus en l'échéance de la mi-mai. Les sympathisants Les Républicains sont 68% à partager cette intuition. Tout aussi logiquement, ce sont les sympathisants Rassemblement national (54%) et La France insoumise (51%) qui y croient le moins. 

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :