Covid-19 : 5 questions sur la dexaméthasone, traitement contre les formes sévères

De la famille des corticoïdes, l'anti-inflammatoire dexaméthasone a montré pouvoir réduire la mortalité de 20 à 35% chez les patients sévèrement atteints de Covid-19. Quel est son mode d'action, son coût ? Comment et à qui doit-elle être administrée ? Réponses en cinq points.

Médicament couramment utilisé depuis son invention à la fin des années 1950, la dexaméthasone est soudainement revenue sur le devant de la scène en juin 2020. Alors que la pandémie de Covid-19 continue de sévir, cette ancienne molécule ravive l'espoir d'un traitement efficace. Sciences et Avenir revient sur ce médicament en cinq points.

1. Quels sont les bénéfices de la dexaméthasone ?

La mortalité des patients intubés pour cause de Covid-19 a baissé d'un cinquième (-20%) à un tiers (-35%) grâce à la dexaméthasone. Les bénéfices ont été plus importants pour les personnes les plus sévèrement touchées, et inexistants pour les patients moins sévères, qui n'avaient pas besoin d'assistance respiratoire. Ces résultats ont été communiqués par l'essai britannique Recovery, lancé en mars 2020 dans 175 hôpitaux pour identifier des traitements efficaces contre le Covid-19 sur plus de 11.500 malades. Ces travaux sont encore en , c'est-à-dire qu'ils doivent encore être relus par des experts du domaine avant publication.

Parmi ces traitements, la dexaméthasone a été administrée à 2.104 patients pendant 10 jours. Ils ont reçu une faible dose quotidienne (6 mg) de cet anti-inflammatoire stéroïdien par voie orale ou intraveineuse, et les résultats ont été comparés à ceux de plus de 4.300 patients ayant reçu des soins standards. Sur la base de ces résultats, le traitement permettrait d'éviter le décès d'environ 1 malade sur 8 patients ventilés ou de 1 personne sur 25 patients nécessitant uniquement de l'oxygène.

2. Comment agit la dexaméthasone ?

La dexaméthasone est un corticoïde, plus précisément un glucocorticoïde. Elle mime l'action du cortisol, hormone sécrétée par nos glandes surrénales pour réguler notre glycémie (métabolisme des sucres), mais aussi – et c'est là que son action devient intéressante face au Covid-19 - un puissant anti-inflammatoire et même immunosuppresseur. Cela signifie qu'elle réprime le processus d'inflammation ainsi que l'action de certaines cellules[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi