Covid-19: 467 morts en 24h, le nombre de patients en réanimation se stabilise

Maxime Le Roux
·Chef d'édition
·2 min de lecture
Le nombre de contaminations recensés par les autorités baisse ces derniers jours en France (photo d'illustration). (Photo: AFP)
Le nombre de contaminations recensés par les autorités baisse ces derniers jours en France (photo d'illustration). (Photo: AFP)

CORONAVIRUS - La situation reste préoccupante, mais plusieurs indicateurs clés montrent un ralentissement si ce n’est un tassement de la pandémie de Covid-19 en France, deux semaines après le début du second reconfinement. Des chiffres qui laissent espérer un possible infléchissement de la courbe en réanimation et un pic épidémique pour la fin de semaine.

Selon les chiffres communiqués ce vendredi 13 novembre par Santé publique France ce vendredi 13 novembre, 467 personnes sont mortes en 24h à l’hôpital sur notre territoire. Depuis le début de l’épidémie, le bilan total s’élève désormais 43.892 morts recensés en France. Pour ces 5 premiers jours de la semaine du 9 au 15 novembre, le nombre quotidien de décès en hôpital oscille entre un peu plus de 300 et un peu moins de 500 (472 mardi, 329 mercredi).

Le taux de positivité en baisse à 17,7%

La France compte 4.887 patients dans un état grave (en réanimation ou en soins intensifs), contre 4.884 la veille. 473 personnes sont entrées en réanimation ces dernières 24 heures (et presque autant en sont donc sorties). La capacité totale est actuellement de 7.700 lits en réa et soins intensifs, avec la possibilité de monter jusqu’à 10.400 lits.

Le nombre de personnes hospitalisées est lui aussi à peu près stable, à 32.676, contre 32.654 la veille. Sur les dernières 24 heures, les hôpitaux ont accueilli 2.841 nouveaux patients, tandis que presque autant ont quitté l’hôpital. Le nombre des hospitalisations a dépassé cette semaine le pic atteint lors de la première vague, au printemps, qui était de 32.292 patients le 14 avril.

Quant au nombre de cas positifs, il a...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.