Covid-19 : 30 000 médecins généralistes vont pouvoir vacciner des patients

C’est une nouvelle étape dans la campagne vaccinale française. À compter de la semaine prochaine, 30 000 médecins vont pouvoir vacciner leurs patients à risque, âgés de 50 à 64 ans. Toutefois, l’organisation est parfois difficile et le nombre de doses réduites, rapporte France 2, jeudi 18 février. À Besançon, dans le Doubs, une maison de santé répertorie ses patients susceptibles de recevoir le vaccin. Ils sont 800 contre 100 doses disponibles. Des choix à faire Les responsables sont donc forcés de choisir et arbitrer entre les patients. "En équipe, on va dire : ‘Ok, celui-là, il passe en premier, celui-là, il peut attendre' etc, et on va les mettre au milieu, devant ou derrière", explique le docteur Patrick Vuattoux, médecin généraliste de la maison de santé Saint-Claude. Au secrétariat, les créneaux de vaccination sont déjà bloqués. Une patiente se réjouit d’être une des premières vaccinées. Elle fait totalement confiance à son médecin généraliste.