Covid-19 : la 2e vague sera "sans doute plus meurtrière que la première", prévient Macron

·1 min de lecture

La 2e vague de l'épidémie de coronavirus sera "sans doute plus meurtrière que la première", a prévenu Emmanuel Macron mercredi soir, lors d'une allocation télévisée consacrée à l'annonce de nouvelles mesures.

Tous en Europe "nous sommes débordés par une deuxième vague qui sera sans doute plus dure et meurtrière que la première", a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution mercredi, au cours de laquelle il a annoncé la mise en place d'un nouveau confinement pour tenter de freiner la 2e vague de l'épidémie de coronavirus.

"Quoi que nous fassions, près de 9.000 patients seront en réanimation à la mi-novembre, soit la quasi-totalité des capacités françaises", a-t-il ajouté. "Nous nous organisons bien sûr pour y faire face, rouvrir des lits supplémentaires, et nous allons faire le maximum d'efforts tous ensemble, mais ce n'est pas suffisant", a indiqué le chef de l'Etat.

Un reconfinement pour au moins un mois

Face à cette situation, Emmanuel Macron a annoncé le retour du confinement sur tout le territoire national à partir de vendredi pour au moins un mois, mais sans fermer les établissements scolaires. "Ce confinement sera adapté sur trois points principaux : les écoles resteront ouvertes, le travail pourra continuer, les Epahd et les maisons de retraite pourront être visités", a-t-il complété.

"Les commerces qui ont été définis au printemps comme non essentiels, les établissements recevant du public, notamment les bars et restaurants, seront fermés", a-t-il ajouté.

Retrouvez cet article sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :