Covid-19 : 21 élus de la Loire réclament des "moyens sanitaires militaires", l'ARS calme le jeu

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

L'Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes se veut rassurante. L'organisme a assuré dimanche 25 octobre que la situation dans les hôpitaux de la Loire, l'un des départements les plus touchés par l'épidémie de Covid-19 avec un taux d'incidence "proche de 1 000", était "tendue" mais "sous contrôle".

"La situation est inquiétante, indiscutablement, et très tendue dans les hôpitaux mais nous la maîtrisons. Nous n'en sommes pas à appeler l'armée car nous faisons face", a martelé à l'AFP Jean-Yves Grall, le directeur général de l'Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans un courrier adressé jeudi à la préfète de la Loire Catherine Séguin, des maires de la vallée du Gier, dans le sud du département, ont demandé à l'État "l'installation de moyens sanitaires militaires pour pallier le manque de personnels soignants" dans la vingtaine de communes de ce territoire.

"Je comprends l'inquiétude des élus"

"Nous demandons à bénéficier d'une aide identique à celle qui a été apportée au printemps dernier à la région de Mulhouse au coeur de la crise: l'installation de moyens sanitaires militaires", écrivaient les 21 maires, réunis au sein du Syndicat intercommunal du Pays du Gier.

"Je comprends l'inquiétude de ces élus, qui réagissent à l'aune de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi