Covid-19 : 2000 patients traités avec l'un des plus anciens médicaments au monde

·1 min de lecture

A partir d'aujourd'hui, l'aspirine va faire partie des traitements contre le Covid-19 étudiés en Grande-Bretagne dans le cadre de l'essai Recovery. 2000 patients hospitalisés dans l'un des 176 hôpitaux britanniques qui participent à l'essai, vont recevoir tous les jours une dose de 150 mg d'aspirine, en plus de leur traitement habituel. Les résultats seront comparés avec ceux de 2000 autres patients qui ne recevront pas d'aspirine. Les principaux résultats évalués par Recovery est la mortalité après 28 jours., l'impact sur le séjour à l'hôpital et le besoin de ventilation.

Eviter les complications de coagulation

Les patients atteints du Covid-19 ont un risque élevé de thrombose (la formation de caillots de sang dans les vaisseaux). Les plaquettes, Sous l'effet de l'infection par le coronavirus, les plaquettes deviennent en effet hyperréactives et provoquent des complications de la coagulation. "L'aspirine étant un agent anti-plaquettaire, elle peut réduire le risque de caillots sanguins chez les patients atteints de COVID-19" souligne le Pr Peter Hornby, co-investigateur en chef de l'essai Recovery, en Grande-Bretagne.

"Nous sommes à la recherche de médicaments contre le covid qui peuvent être utilisés immédiatement par n'importe qui, n'importe où dans le monde. Nous saurons si l'aspirine sera l'un de ceux-là" ajoute le médecin.

Attention : il s'agit là d'un essai clinique. Ne prenez pas d'aspirine si vous pensez avoir les symptômes du coronavirus car (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19 en France ce 9 novembre : cas, courbes, chiffres
"Un vrai film de boules 2" : la nouvelle campagne humoristique pour prévenir le cancer testiculaire
Pénurie de médicaments : 2400 ruptures de stocks constatées en 2020
Vendée Globe - Samantha Davies : "La préparation mentale m'aide à gérer les doutes et les peurs"
Covid-19 : selon une étude française, le coronavirus pourrait s'être échappé d'un laboratoire