Covid-19 : les 20/39 ans deviennent les plus touchés par le virus

A Nice (Alpes-Maritimes), un groupe de jeunes amis s'est réuni pour un déjeuner sur l'herbe, mais respecte la consigne : pas plus de six. S'ils s'en tiennent aux règles, c'est autant par crainte de la police que du virus. "Le fait d'être en extérieur, on sait aussi que ça limite les contaminations", confie l'une d'eux. Depuis quelques semaines, les contaminations chez les jeunes augmentent franchement. Avec un taux d'incidence de 442 cas pour 100 000 habitants, les 20/39 ans sont la classe d'âge la plus touchée. Baisse de la vigilance et prévalence du variant anglais Pour les médecins, deux facteurs expliquent cette hausse. "Le premier, c'est une baisse de la vigilance probablement par lassitude, (…) et le second c'est l'augmentation de la prévalence du variant anglais, beaucoup plus contagieux", explique le Pr. Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation de l'hôpital Lariboisière (Paris). A l'université de Rouen (Seine-Maritime), plusieurs étudiants ont été contaminés les dernières semaines. "Je pensais que j'allais être asymptomatique, et en fait, non, confie l'un d'eux. Etant jeune, on se dit qu'on encaisse mieux les maladies." Parmi nos sources AP-HP Nombre de 20-39 ans en réanimation – Géodes - CovidExplorer (https://covidtracker.fr/covidexplorer/) Nombre de 20-39 ans hospitalisés – Géodes - CovidExplorer (https://covidtracker.fr/covidtracker-france/) Liste non exhaustive