Covid-19 : en Île-de-France, l’AP-HP reporte de nouveau des opérations chirurgicales

Par Le Point.fr
·1 min de lecture
À l'hôpital parisien Saint-Louis, en mai 2020.
À l'hôpital parisien Saint-Louis, en mai 2020.

La pression sur le système hospitalier francilien, en raison de la pandémie de Covid-19, reste importante. Lors d'une conférence de presse, vendredi 5 février, le directeur médical de crise de l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), Bruno Riou, a déclaré que « nous allons débuter les déprogrammations dans les hôpitaux les plus impactés, pas encore de manière massive, à la fois en médecine et en chirurgie ». Pour le moment, quelques déprogrammations d'opérations chirurgicales ont déjà eu lieu à l'initiative des médecins et prises en concertation avec les hôpitaux, selon la situation de chacun.

L'AP-HP n'a pas donné de consigne générale. « Ce ne sont pas les patients qui doivent se déprogrammer eux-mêmes », a insisté Bruno Riou. Le directeur médical de crise constate que l'épidémie « est mal contrôlée par les mesures actuelles, avec une augmentation lente mais régulière, des contaminations et de ses conséquences, hospitalisations, admission en réanimation, décès ». De plus, « les admissions en réanimation ne baissent plus depuis la mi-décembre ». Environ 700 patients se trouvent dans les services de réanimation de l'Île-de-France au 5 février.

Rester optimiste

Si Bruno Riou « reste optimiste quant à l'issue finale de ce combat », il indique que « nous allons vivre des moments difficiles dans les prochaines semaines ». Alors que la région francilienne a accueilli des patients d'autres régions ces dernières semaines, en provenance notamment de Bourgogne [...] Lire la suite