Covid-19 : en Île-de-France, le casse-tête des transferts de patients

·1 min de lecture

Plus d'un millier de personnes atteintes du coronavirus sont en réanimation en Île-de-France et les chiffres augmentent dans d'autres régions de France. "Le seuil critique n’est pas loin", confie un soignant à Europe 1. Le gouvernement a annoncé le transferts de certains patients pour soulager les services hospitaliers franciliens. Samedi, trois malades ont été envoyés à Nantes, Angers et au Mans.   

"Il faut envisager [le transfert de] plusieurs dizaines de patients dans la semaine qui vient", estime François Braun, le président du Samu Urgence France. "Les services sont très tendus" en Île-de-France et les premières difficultés pour accueillir de nouveaux patients se font ressentir, appuie-t-il. Pour accélérer l'opération, des TGV médicalisés pourraient ainsi prendre le relais dans les prochains jours avec 20 à 40 patients par voyage.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 14 mars

"Une efficacité limitée" pour certains médecins

Mais cette solution n'est pas la bonne pour Christophe Prudhomme, médecin urgentiste au Samu 93. "Ce sont des opérations médiatiques mais avec une efficacité tout à fait limitée", lance-t-il en ajoutant que trois patients par-ci par-là", ne soulageraient pas les hôpitaux franciliens. Pour le médecin, il serait "beaucoup plus raisonnable de rouvrir des lits en faisant venir du personnel disponible de province".

"Depuis le mois de mai, pourquoi n'a-t-on pas équipé des hôpitaux qui pourraient accueillir des patient...


Lire la suite sur Europe1