Covid-19 : évaluer l’efficacité vaccinale sur les plus vulnérables

·1 min de lecture

A quel point la vaccination contre la Covid-19 est-elle efficace chez les personnes atteintes de maladies chroniques ? Pendant combien de temps leur immunité contre une contamination par le SARS-CoV-2 se maintient-elle ? Ces questions se posent alors que 5,5 millions de malades chroniques ne sont toujours pas vaccinés. Pourtant, cette vulnérabilité expose à un risque de complications sévères en cas de contamination.

Pour y répondre, l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS) a mis en place, en mars 2021, la cohorte ANRS COV-POPART (« cohorte vaccinale Covid-19 des populations particulières »).

A ce jour, 5 700 patients dont l’immunité est affaiblie (VIH, diabète de type 1 ou 2, obésité, rhumatismes inflammatoires chroniques, sclérose en plaques, cancer…) ont été inclus sur les 10 700 attendus à terme.

La cohorte inclura également à partir du mois de septembre un volet pédiatrique qui sera d’abord ouvert aux adolescents âgés de 12 à 17 ans (810 participants sont attendus). Au total, 12 sous-populations seront intégrées, parmi lesquelles des patients traités ou ayant été traités pour un cancer solide, des patients avec un déficit immunitaire héréditaire, des transplantés d’organes solides, des insuffisants rénaux chroniques dialysés ou non, etc.

« Cette cohorte répond à une problématique de santé publique, puisque les résultats que nous obtiendrons permettront une adaptation des recommandations vaccinales dans ces populations particulières – immunodéprimées, atteintes de maladies chroniques et/ou âgées (> 70 ans) », souligne la Pr Odile Launay, cheffe du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Cochin AP-HP, responsable du réseau I-Reivac et investigatrice coordinatrice de la cohorte.

A noter : Pour intégrer la cohorte et faire progresser la recherche sur les vaccins, rendez-vous sur le site https://www.covireivac.fr.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles