Covid-19 : des étudiants s'estiment "en danger" face aux conditions de déroulement des examens en présentiel

Guillemette Jeannot
·1 min de lecture

"Les esprits ont tendance à s'échauffer car nous ne sommes pas entendus" souffle Clara*, 20 ans, étudiante en troisième année d'histoire à l'université de Lille, à franceinfo. Depuis lundi 4 janvier, les étudiants sont convoqués pour passer les partiels du premier semestre de l'année universitaire. Mais certains constatent que les conditions sanitaires en pleine épidémie de Covid-19 ne sont pas toujours appliquées, notamment dans leurs établissements avant de passer leurs examens.

>> Covid-19 : les dernières informations sur l'épidémie dans notre Direct

Blocus devant la Sorbonne à Paris, hashtags MentalBreakUp ou encore examsdistanciel sur les réseaux sociaux, courriers adressés aux doyens de faculté... Les étudiants tentent depuis la rentrée de se faire entendre durant cette période d'examens, qui doit durer jusqu'au 15 janvier.

"Nous ne voulons pas l'annulation des partiels"

"Les étudiants sont en danger". Matéo, 25 ans, ne mâche pas ses mots. Cet étudiant en deuxième année de droit à l'université de Rennes 1 se dit "outré" par la situation. "Les conditions sanitaires et les gestes barrières ne sont pas respectés", explique-t-il à franceinfo. L'inquiétude monte parmi les étudiants qui reviennent de vacances, où ils ont retrouvé (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi