Covid-19 : une étude montre l'effet "booster" de la troisième dose

·2 min de lecture

Une étude publiée par la Direction de la Recherche des Etudes et de l'Evaluation et des Statistiques (Dress) montre que cette dose pourrait être décisive dans la lutte contre la propagation du Covid-19. Elle permettrait surtout aux personnes de plus de 60 ans d'éviter de développer des formes graves.

Alors que la campagne pour la troisième dose s'accélère, une étude publiée par la Dress (Direction de la recherche des études et de l'évaluation et des statistiques) montre déjà que cette dose pourrait être décisive dans la lutte contre le Covid-19. Elle permettrait surtout aux personnes de plus de 60 ans d'éviter de développer des formes graves et d'être admises à l'hôpital. En effet, les personnes âgées sont celles qui perdent le plus vite leur immunité face au virus : six mois après la deuxième dose, leur chance d'être hospitalisées remonte à 20% (la couverture vaccinale tombe à 80%).

>> LIRE AUSSI - Déclenchement du plan blanc : doit-on à nouveau craindre une surcharge hospitalière ?

Une 3e dose, un "bon booster" contre le Covid-19

Mais grâce à l'injection d'une troisième dose, le taux d'anticorps remonte drastiquement, atteignant même un niveau supérieur à celui post-deuxième dose, (jusqu'à 95%) comme l'explique François Bricaire, infectiologue et membre de l'académie de médecine. "On s'est aperçus qu'à partir du sixième mois, 'X' taux des anticorps diminue plus rapidement chez les personnes âgées ou immunodéprimées. Le fait d'en faire une troisième donne ce qu'on appelle une réaction anamnestique donc stimule de façon beaucoup plus positive la création d'anticorps et doit permettre d'obtenir des taux d'anticorps qui sont davantage protecteurs contre les souches qui circulent alors, peut-être même contre les variants qu'on voit apparaître. C'est un bon booster."

...
Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Virus: plus de 80% de l'Afrique n'est pas vaccinée (OMS)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles