Covid-19 : une étude française montre l’inefficacité de l'hydroxychloroquine

·2 min de lecture

Le CHU d'Angers a mené une étude sur un traitement à l'hydroxychloroquine avec 250 patients atteints du Covid-19.

Un traitement à l'hydroxychloroquine n'a pas eu d'effet bénéfique par rapport au traitement habituel utilisé pour soigner les patients atteints du Covid-19, selon une étude menée par le CHU d'Angers sur un échantillon de 250 patients, a-t-on appris jeudi auprès du coordonnateur de l'étude. "Dans cet essai impliquant principalement des patients âgés atteints de Covid-19 de forme légère à modérée, ceux traités à l'hydroxychloroquine n'ont pas présenté une meilleure évolution clinique ou virologique que ceux qui ont reçu un placebo", a expliqué à l'AFP le professeur Vincent Dubée, coordonnateur de cette étude baptisée Hycovid.

D'un âge médian de 77 ans, les 250 malades inclus dans cet essai, retenus parce qu'ils présentaient un risque important d'aggravation, ont été répartis en deux groupes: le premier a reçu 800 mg (en deux prises) d'hydroxychloroquine le premier jour, puis 400 mg (en deux prises) par jour pendant huit jours; le second groupe a reçu un placebo.

Les patients pouvaient être inclus dans l'essai s'ils présentaient au moins l'un des trois facteurs de risque d'aggravation suivants: être âgé de 75 ans ou plus, avoir entre 60 et 75 ans et présenter une maladie chronique augmentant le risque de complication en cas de Covid (hypertension artérielle, diabète, obésité) ou souffrir de problèmes respiratoires nécessitant un traitement par oxygène.


"Bien entendu, les patients ont continué à bénéficier, simultanément, des traitements qui leur étaient administrés", soulignent les auteurs de l'étude. "L’efficacité du traitement a été jugée en comparant le nombre de patients décédés ou transférés en réanimation en raison d’une aggravation respiratoire" dans chacun des deux groupes au cours des 14 jours suivant(...)

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu pourrait également vous intéresser :