Covid-19 aux États-Unis: recommandations tardives à l'approche de Thanksgiving

·1 min de lecture

Les États-Unis viennent de franchir la barre des 2 000 décès par jour dus au coronavirus. Un triste record qui fait revenir la première puissance mondiale au niveau le pire qu’elle avait traversé pendant la première vague. Et cela à la veille des vacances de Thanksgiving.

Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten

Si le regain de la pandémie peut être attribué à un certain aspect saisonnier, comme partout, ce sont surtout le manque de restrictions, de règles cohérentes pour combattre le virus dans tous ses États que l’Amérique paie au prix fort.

L’administration Trump, très occupée par un président qui refuse de concéder sa défaite, n’a pas avancé de nouvelle stratégie au niveau fédéral, et ce malgré les alertes de l’épidémiologiste en chef, le docteur Anthony Fauci, de l’arrivée de cette nouvelle vague.

Tout cela a de quoi rendre nerveuses les autorités sanitaires à 6 jours du long week-end de Thanksgiving. Ces vacances sont certainement les plus importantes aux États-Unis où les familles se réunissent autour d’une dinde pour commémorer l’aide apportée par les indigènes aux pèlerins débarqués du Mayflower en 1620.

Depuis deux jours, le Centre de prévention et de contrôle des maladies, ainsi que certains gouverneurs, implorent les Américains de remettre leurs plans de voyages, d’annuler leurs réunions de famille, et de surtout éviter de voyager entre les différents États. Mais c’est une recommandation qui tombe peut être un peu tard – et que ne veulent toujours pas comprendre certains Américains.

À lire aussi : Covid-19: une grande partie de la Californie sous couvre-feu pour un mois