Covid-19 : les États-Unis promettent 500 millions de vaccins aux pays pauvres

·1 min de lecture
Les États-Unis vont annoncer jeudi 10 juin 2021, le don de 500 millions de vaccins anti-Covid aux pays pauvres.
Les États-Unis vont annoncer jeudi 10 juin 2021, le don de 500 millions de vaccins anti-Covid aux pays pauvres.

C'est l'une des promesses de Joe Biden, pour faire face à la pandémie de Covid-19. Les États-Unis vont annoncer jeudi 10 juin, le don de 500 millions de vaccins anti-Covid aux pays pauvres, tandis que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle les pays européens à ne pas baisser la garde, le niveau de vaccination étant encore trop bas pour éviter une nouvelle vague. Si une partie de la population des pays riches reprend une vie normale grâce à la vaccination, ces progrès sont encore fragiles et doivent être étendus aux pays moins favorisés.

Le président Joe Biden, en voyage au Royaume-Uni, va annoncer l'achat de 500 millions de doses de vaccins de Pfizer/BioNTech afin d'en faire don à d'autres pays dans le besoin, a déclaré jeudi la Maison-Blanche. « Il s'agit de la plus grosse commande et donation de vaccins réalisées par un seul pays et un engagement du peuple américain à aider à protéger les populations du monde entier contre le Covid-19 », a souligné l'exécutif américain. Ces vaccins seront distribués « à 92 pays » défavorisés à travers le dispositif Covax, mis en place pour assurer une distribution équitable des vaccins.

Ils commenceront à être envoyés en août, avec 200 millions de doses livrées d'ici à la fin de l'année. Les 300 autres millions de doses seront livrées d'ici à juin 2022. Joe Biden doit faire cette annonce au Royaume-Uni où il va notamment participer en fin de semaine au sommet du G7 en Cornouailles. Avec près de 64 % des adultes [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles