Covid-19 aux États-unis: la Californie dépassée par le nombre quotidien de morts

·2 min de lecture

À Los Angeles, le coronavirus, qui tue une personne toutes les huit minutes, a déjà fait plus de 11 500 morts. À cela s'ajoutent des hôpitaux débordés, du personnel à bout de force et des patients, atteints du Covid-19 ou autres, traités parfois dans des tentes ou dans un couloir. Alors que l’afflux de malades lié aux rassemblement de Thanksgiving n’est pas encore terminé, celui des fêtes de fin d’année fait désormais trembler médecins et infirmières.

Avec notre correspondant à Los Angeles, Loïc Pialat

Légalement, en Californie, une infirmière ne doit pas s’occuper de plus de deux patients en soins intensifs. Il s'agit du seul État américain à imposer ce quota. Mais face à la crise en cours, des dizaines d’hôpitaux ont demandé et obtenu des dérogations. Depuis trois semaines, Jannelle Mattson gère trois patients. « Prendre soin de deux malades en état critique demande beaucoup de travail, explique-t-elle. Il faut rester très attentifs à leurs symptômes pour intervenir rapidement ».

Elle est épuisée, comme tous ses collègues du Riverside Community Hospital, à l’est de Los Angeles. « Il nous arrive souvent de ne pas prendre de pause ou de ne pas manger, poursuit Janelle. On n’arrête pas de courir de 7h du matin à 7h du soir. En plus, on manque d’effectif. On a besoin d’aide ». L’hôpital de 500 lits a reçu le renfort de la garde nationale et transformé l’une de ses cafétéria en salle de soin. D’autres établissements ont installé des tentes sur leurs parkings et placé des lits dans les salles de prières ou les boutiques de souvenirs.

Des ambulances peuvent attendre des heures avant de pouvoir déposer leurs malades. Des ambulanciers ont même reçu la consigne de ne pas les emmener si leurs chances de survie sont trop basses. Une mesure d’urgence, explique le docteur Angelique Campen sur la chaîne NBC car « ils n’ont pas toujours l’expérience ou les connaissances pour prendre ce type de décision ». Mais en ce moment, il s'agit de la seule chose à faire pour sauver une majorité de malades. Les morts sont tellement nombreux à Los Angeles qu’environ dix remorques réfrigérées font office de morgues provisoires depuis hier.

► À lire aussi : Covid-19: les États-Unis face à une inquiétante nouvelle flambée des cas