Covid-19: aux États-Unis, Biden veut convaincre les Républicains hésitants à se faire vacciner

·2 min de lecture

La vaccination progresse à toute allure aux États-Unis : deux millions de personnes se font vacciner chaque jour et Joe Biden a promis qu’il y aura suffisamment de doses disponibles pour vacciner la totalité des adultes d’ici fin mai. Mais les experts de la santé s’inquiètent : de nombreux Américains disent ne pas souhaiter se faire vacciner, en particulier dans le camp républicain.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Quatre anciens présidents se sont réunis dans une publicité pour le vaccin : Barack Obama, Georges Bush, Jimmy Carter et Bill Clinton. Donald Trump, lui, n’a pas participé à l’opération et pour cause : selon un sondage, 47% de ses électeurs ne souhaitent pas se faire vacciner.

Cela inquiète le docteur Antony Fauci, directeur de l’institut des maladies infectieuses et conseiller à la Maison Blanche : « Je suis très surpris du haut pourcentage de républicains qui ne veulent pas se faire vacciner. Je ne comprends pas d’où cela vient, ce n’est pas un problème politique, mais un problème de santé publique ! »

Interrogé sur une éventuelle intervention de Donald Trump pour convaincre ses partisans de se faire vacciner, le président américain Joe Biden a rétorqué. « La chose qui aurait le plus d’impact que ce que dirait Trump à ses partisans, c’est ce que les médecins locaux, les prêtres, les responsables des communautés disent, opine le président. Donc je leur demande de dire pourquoi il est important de se faire vacciner et même après cela, de porter le masque. »

Donald Trump s’est bien fait vacciner avant de quitter la Maison Blanche. Mais contrairement à son successeur, il s’est bien gardé d’inviter les caméras lors de l’injection.

À écouter aussi : Joe Biden appelle tous les Américains à participer à la campagne de vaccination