Covid-19: les Émirats arabes unis vont produire le vaccin chinois Sinopharm

·1 min de lecture

Les Émirats arabes unis ont annoncé dimanche 28 mars qu’ils produiront le vaccin chinois Sinopharm sur leur territoire. Avec cet accord, la monarchie devient ainsi le premier pays du Golfe à mettre en place un site de production du vaccin contre le coronavirus.

Avec notre correspondant à Dubaï, Nicolas Keraudren

C’est le signe du rôle croissant des Émirats arabes unis dans la diplomatie de la Chine au Moyen-Orient. À compter du mois d’avril, l’une des principales entreprises pharmaceutiques émiriennes, la société Julphar, fabriquera le vaccin développé par le laboratoire chinois Sinopharm. Il sera ensuite exporté par les autorités dans toute la région.

Bien avant cette annonce, les Émirats arabes unis avaient déjà fait de ce sérum l’une des pièces centrales de leur stratégie vaccinale contre la Covid-19. Après avoir entamé la phase d’essai l’été dernier, les autorités de la monarchie du Golfe ont approuvé son utilisation pour le grand public le 9 décembre. Ce vaccin chinois est aujourd’hui accessible gratuitement à tous les citoyens et résidents du pays, sans condition d'âge ni de santé.

Les Émirats ont également approuvé le vaccin du duo américano-germanique Pfizer/BioNtech ainsi que les vaccins britanniques du laboratoire AstraZeneca et de l'université d'Oxford.

Au total aux Émirats, près de 9 millions de doses, tous vaccins confondus, ont déjà été administrées. Le pays est ainsi le deuxième au monde où l’on vaccine le plus en proportion de la population après Israël.

Plus de 388 000 cas de coronavirus ont été enregistrés aux Émirats arabes unis depuis le début de la pandémie, dont 1481 décès.

À écouter: Covid-19: vaccination à grande échelle dans les Émirats arabes unis