Covid-19 : les écoles soumises à un protocole sanitaire drastique

Un nouveau cadre sanitaire a été mis en place dans les écoles depuis le lundi 1er février. En maternelle, ce n’est plus trois, mais un cas positif au Covid-19 qui suffit pour fermer une classe. En primaire, au collège et dans les lycées, un cas positif à un variant entraîne la fermeture de toute la classe. La directrice d’une école élémentaire de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) estime que cette mesure permet de maintenir les écoles ouvertes, à condition que les familles jouent la transparence sur les variants. "La difficulté, c’est que nous ne savons pas s’il y a des variants ou s’il n’y en a pas. Les enfants ne nous le disent pas, et les laboratoires ne nous ne le disent pas non plus", explique Marie-Anne Imer. Des mesures strictes à la cantine Des mesures plus strictes sont également appliquées à la cantine. Les classes ne doivent pas se mélanger, et les élèves ne doivent plus attraper des aliments à la main, comme le pain. Il est conseillé de renforcer le nettoyage, notamment après chaque repas, et plus à la fin du service. En France, 444 classes sont fermées pour cause de Covid-19, ce qui représente 0,08%.