Covid-19 : les écoles ne sont pas des lieux d'accélération de l'épidémie

·1 min de lecture

Contrairement au premier confinement, la France avait décidé de maintenir les écoles ouvertes, avec un protocole sanitaire strict, pour le second confinement à l'automne 2020. Cependant, les lycées étaient nombreux à faire venir les élèves en alternance sur un modèle 50/50 cours en présentiel et à distance. Et partout dans le monde, les schémas de réouverture des écoles ont varié. Aujourd'hui, persiste la crainte que les établissements scolaires puissent être des lieux d'accélération de l'épidémie de Covid-19.

Pour y voir plus clair, des chercheurs américains ont compilé les résultats de nombreuses études menées aux Etats-Unis et en Europe. Leurs résultats viennent d'être publiés dans le Journal of American Médical Association (JAMA).

Les transmissions internes à l'école sont faibles, voire inexistantes

L'étude revient d'abord sur les raisons qui avaient amené certains pays à fermer les écoles au printemps 2020. La crainte, soulignent les auteurs de l'étude, était surtout que les enfants ramènent le virus au sein des foyers familiaux, en dehors de l'établissement. Et contaminent de ce fait des personnes plus faibles, plus vulnérables.

Premier constat, plusieurs résultats d'études menées à plusieurs endroits des Etats Unis, ont démontré qu'avec la réouverture des établissements scolaires, aucun cas de large transmission n'avait été enregistré. En revanche, les contaminations de Covid-19 vers la famille et les proches, ont été (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Variant anglais Covid-19 : 10% des cas dépistés en Ile-de-France
DIRECT. Covid-19 en France ce 27 janvier : chiffres, annonces
Covid-19 et eaux usées : on peut désormais suivre la circulation du virus en temps réel
Comment devenir plus souple sans souffrir ?
Vaccination Covid-19 : Olivier Véran maintient à 3 ou 4 semaines le délai d'injection de la 2e dose