Covid-19: à Shanghai, un homme déclaré mort se réveille dans un sac mortuaire

Un employé en tenue de protection dans une rue d'une quartier confiné de Shanghai, le 31 mars 2022 en Chine (image d'llustration) - Hector RETAMAL © 2019 AFP
Un employé en tenue de protection dans une rue d'une quartier confiné de Shanghai, le 31 mars 2022 en Chine (image d'llustration) - Hector RETAMAL © 2019 AFP

C'est une erreur qui pourrait amplifier la colère des Chinois. Selon nos confrères du Guardian, un homme déclaré mort s'est réveillé dans un sac mortuaire, dimanche à Shanghai, alors que la ville est confinée depuis plusieurs semaines en raison de l'épidémie de Covid-19.

C'est dans une maison de retraite que ce patient âgé a été déclaré mort, puis mis dans un sac mortuaire et emmené dans une camionnette. Les employés de la morgue qui portent des combinaisons de protections se sont rendu compte de l'erreur en vérifiant à l'intérieur du sac.

"Vivant! Avez-vous vu ça? Il est vivant", dit l'un des employés sur une vidéo publiée sur Twitter. "Ne le couvrez plus", s'écrit l'un d'eux.

Symbole de la mauvaise gestion de l'épidémie

Le patient a été raccompagné par les employés dans la résidence pour personnes âgées. Selon les médias d'État, l'homme a été transféré par la suite à l'hôpital pour recevoir un traitement.

Six personnes font l'objet d'une enquête à Shanghai après cet incident qui a rapidement fait le tour des réseaux sociaux chinois, provoquant la colère des habitants.

Déjà furieux du confinement imposé depuis six semaines avec des verrouillages très stricts, certains voient dans cet épisode le symbole de la mauvaise gestion de l'épidémie par l'État chinois. Les inquiétudes se font de plus en plus importantes sur la qualité du système médical.

"Qui oserait envoyer ses parents dans une maison de retraite maintenant? Et qui oserait vivre en maison de retraite l'esprit tranquille?", a déclaré un commentateur auprès des médias d'État. 876450610001_6304105866001

Le médecin et le directeur de la maison de retraite démis de leurs fonctions

Le gouverneur du district de Putuo a confirmé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les responsables, le directeur de la maison de retraite ainsi qu'un médecin ont été démis de leurs fonctions. Un responsable local du Parti communiste a aussi été réprimandé.

La maison de retraite, Shanghai Xinchangzheng Nursing Home, a présenté publiquement ses excuses tandis que les employés mortuaires ont reçu une prime de 5000 yuans (envrion 700 euros) pour avoir vérifié le sac.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles