Covid-19 : à Rouen, les commerçant semblent résignés après l'instauration du confinement

·1 min de lecture

Parmi les mesures instaurées par le reconfinement local de 16 départements figure la fermeture de tous les magasins jugés non-essentiels. A Rouen, en Seine-Maritime, les commerçants semblaient résignés à la veille de l'entrée en vigueur. Ils doivent prendre leur mal en patience. "Il faut faire les choses une fois et les faire bien", lâche l'un d'entre eux, estimant que cette mesure vaut mieux qu'un confinement uniquement le week-end. "Ça n'a aucun intérêt d'être confiné deux ou trois jours de la semaine puisque le virus travaille tout le temps."

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 20 mars

Dans la boutique de vêtements de Christian, les murs sont presque cachés par des portants pleins à craquer. D'un geste, il désigne les habits qui débordent de partout, restes des collections d'hiver et d'été. "Tout ça, ce serait parti bien sûr", soupire-t-il, évoquant les trois fermetures successives en un an.

Les commerces "essentiels" et les autres

Dans cette rue marchande, certains commencent à s'organiser pour du "click and collect". "Vente en ligne, ça veut dire qu'il faut qu'on passe du temps à faire des photos", explique Sergine, appareil photo en main, juste avant de fermer. "Dès qu'on commence à re-avoir des clients, alors on ferme et puis on va les re-perdre", déplore-t-elle, ajoutant que sa boutique a ouvert en septembre. "Humainement, c'est très difficile comme période."

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

L...


Lire la suite sur Europe1