Covid-19 : à quoi ressemblera le certificat sanitaire européen ?

·1 min de lecture

Le certificat Covid européen doit entrer en vigueur à partir du 1er juillet pour faciliter les voyages au sein de l'Union européenne malgré la pandémie. Il s’appliquera, pour une durée d’un an, dans 30 pays : les 27 Etats membres de l'Union, plus l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein. Entre vaccins, tests et immunité, comment cela va-t-il fonctionner ? Que contient ce certificat, quels seront les vaccins pris en compte et comment les données personnelles des utilisateurs vont-elles être protégées ? Voici quelques éléments de réponses.

 >> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 21 mai

Que contient ce certificat ?

"Le certificat numérique Covid européen", nom officiel de ce pass sanitaire, sera reconnu et lisible dans toute l'UE, et gratuit. Il comporte trois possibilités : il atteste qu'une personne a été vaccinée contre le Covid-19, ou qu'elle a passé un test PCR ou antigénique rapide négatif, ou encore qu'elle est immunisée après avoir contracté la maladie.

La durée de validité des tests n'est pas harmonisée, c'est aux Etats membres de décider (actuellement elle varie de 24 à 72 heures avant l'arrivée). Pour prouver qu'elle a été immunisée, une personne peut fournir un test PCR positif prouvant son infection. La durée de l'immunité est fixée à un maximum de 180 jours, mais les Etats peuvent décider de la réduire. Les tests sérologiques ne sont pour l'instant pas jugés suffisamment fiables pour attester de cette immunité mais une évalu...


Lire la suite sur Europe1