Covid-19 : à Nice, les pompiers manifestent contre l'obligation de se faire vacciner

"Nous sommes contre l'atteinte des libertés." Pour André Goretti, président de la fédération autonome des sapeurs-pompiers dans les Alpes-Maritimes, croisé par Europe 1 ce jeudi, à Nice, l'injonction ne passe pas : pas question d'obliger sa profession à se faire vacciner contre le Covid-19 à compter du 15 septembre. Comme les soignants, les pompiers sont tenus de le faire, sous peine de perdre le droit d'exercer. "L'obligation se pose de fait par la loi. Le Conseil constitutionnel a validé la loi, c'est trop tard", regrette celui qui, avec d'autres collègues, a choisi de manifester son désaccord. "A travers cette loi, nous sommes entrés dans un schéma vaccinal obligatoire pour les pompiers annuellement."

"Ce n'est pas discuté"

Les pompiers doivent déjà obligatoirement être vaccinés contre l'hépatite, le BCG et le tétanos. Avec le Covid-19 en plus, "cela veut dire qu'on sera toujours vaccinés, effectivement ça pose problème", poursuit ce responsable, en regrettant un manque de concertation. "Ce n'est pas discuté... D'autant que scientifiquement et médicalement, beaucoup de questions sont posées", estime-t-il.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Et André Goretti de craindre un manque de bras. "Un pompier volontaire, qui exerce son métier [par ailleurs], donne de son temps, rend un service à l'État et à la population. Il y aura certainement une défection de pompiers volontaires qui ont déjà un métier", anticipe-t-il. 

Mais la préoccupation est aussi celle d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles