Covid-19: à New York, les parents d'élèves protestent contre la fermeture des écoles

·2 min de lecture

Alors que le maire de New York a décidé de fermer toutes les écoles mercredi 18 novembre, la ville ayant dépassé le taux de 3% de positivité dans les tests Covid-19, des parents protestent. Avec plus d’un million d’écoliers, la ville est le plus grand district éducatif du pays, et avait rouvert ses établissements fin septembre, alors qu’elles sont toujours fermées à Chicago ou à Los Angeles.

Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten

« Schools are safe! Schools are safe! » (Les écoles sont sûres) : une centaine de parents et enfants manifestaient sous les fenêtres du maire de New York Bill de Blasio, pour le pousser à revenir sur sa décision de fermer les écoles.

Les deux enfants de Daniela Jampel avaient repris les cours fin septembre, moitié à l’école, moitié à la maison. Mais quand elle a eu vent que tout allait basculer en 100% virtuel, elle a lancé une pétition qui a recueilli 12 000 signatures.

« La ville est maintenant moins sûre, parce que, où vont tous ces enfants ? Ils vont chez leurs grands-parents, à la garderie, chez une baby-sitter. Ils vont dans des lieux où ils sont exposés au Covid-19, et où ils exposent les autres au Covid-19 », dit-elle.

Les écoles fermées avant les restaurants

Difficile de comprendre pour ces parents pourquoi les écoles sont fermées avant les restaurants ou les salles de sport. « On nous a promis que les décisions seraient basées sur les données et la science, s’indigne Doug Schneider. Eh bien, on sait que le risque de contamination dans les écoles est bas, et les dommages qu’on inflige à nos enfants sont hauts ! »

Marcel, 7 ans, est en grade 2, en CE1. Il est venu manifester avec toute sa famille. « Le plus facile, c’est être à l’école, le plus dur, c’est d’être à la maison sur un écran toute la journée, dit-il en français. Ça peut te faire mal aux yeux, c’est pénible. »

Les parents réclament aussi dorénavant que leur groupe soit associé aux prises de décisions de la ville lorsqu’il s’agit d’éducation. « Kids back in school ! Kids back in school ! », criaient-ils.

Lors de la réouverture en septembre, les autorités avaient promis au syndicat des enseignants une nouvelle fermeture et le basculement en tout virtuel si la contamination de la pandémie de Covid-19 n’était à nouveau plus maîtrisée, soit le seuil de 3% de tests positifs.

(Ré)écouter : Coronavirus: à New York, les graves conséquences du confinement