Covid-19: à Leipzig, des milliers d'«anti-masques» protestent contre le reconfinement partiel

·1 min de lecture

En Allemagne, les anti-masques continuent de se mobiliser malgré la progression du nombre de nouveaux cas dans le pays. À Leipzig, la police a dû dissoudre une manifestation où les gestes barrières n'étaient pas respectés.

Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

À Leipzig, 20 000 personnes se sont rassemblées samedi après-midi pour protester contre le semi-confinement en vigueur dans le pays depuis le 2 novembre et contre l'obligation de porter le masque dans les lieux très fréquentés.

La plupart des manifestants ne respectant pas les règles sanitaires recommandées du fait de la pandémie, la police a ordonné la dissolution du rassemblement en début d'après-midi. Avec peu de succès selon les chaînes de télévision présentes sur place qui constataient vers 17h la présence de nombreuses personnes dans le centre-ville. Plusieurs associations avaient appelé à manifester contre la fermeture des cafés et restaurants, mais aussi contre le port du masque.

De nombreux adeptes des partis d'extrême droite AfD et NPD figuraient parmi les manifestants, armés de pancartes s'en prenant à Angela Merkel et à d'autres responsables politiques ou arborant le drapeau du Reich. Mais les débordements redoutés par la police dans cette ville fief de l'extrême gauche radicale et anarchiste n'ont pas eu lieu.

► À lire aussi : Qui sont les anti-masques en Allemagne?