Covid-19 à l'école : des parents toujours agacés face au protocole sanitaire

·1 min de lecture

"Je suis blasée, fatiguée", soupire Samira. "Et on n'entame que la deuxième semaine !" Cette mère de famille énergique, en région parisienne, inspecte le cartable de ses enfants qui est remplit de petites bouteilles de gel hydroalcoolique qu’ils glissent dans leur "trousse anti-Covid", déjà remplie de masques. Le nouveau protocole sanitaire anti-Covid  s'est invité chez elle pour le week-end. Un cas positif a été déclaré vendredi dans la classe de CM2 de son fils Mehdi, qui doit maintenant présenter trois tests négatifs.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Je n'ai pas l'impression d'un réel assouplissement"

Après plus d'une heure passée sur Doctolib sans trouver de rendez-vous pour effectuer un test, le père de Mehdi s’est résolu à faire l’ouverture d’une pharmacie samedi matin, sous la pluie. "Dès qu’on est rentrés, on avait trop froid aux pieds et aux mains", raconte Mehdi. "J’étais en colère !", embraye sa mère. "Ils étaient trempés, frigorifiés ! Il va falloir assouplir ces choses-là, ce n’est pas possible", souffle-t-elle. Pour les parents, pas possible de tenir le rythme de trois tests après un cas confirmé de Covid-19, même si le protocole a été allégé .

Depuis jeudi, il n’est plus nécessaire de recommencer un cycle de tests si un second cas est confirmé moins de sept jours après le premier. "Je n’ai pas l’impression que ce soit un réel assouplissement", estime Samira, qui envisage maintenant ses semaines de test en test, à J+2 après la...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles