Covid-19 à Hongkong : testés positifs, des centaines de hamsters tués

·1 min de lecture
Hongkong a l'intention de se débarrasser des hamsters et autres rongeurs atteints par le Covid-19. 
Hongkong a l'intention de se débarrasser des hamsters et autres rongeurs atteints par le Covid-19.

L'annonce a mis vent debout les défenseurs des animaux : Hongkong entend bien mettre à mort 2 000 rongeurs atteints par le Covid-19. Et les autorités n'ont pas l'intention d'être entravées par les militants de la cause animale. Vendredi 21 janvier, le gouvernement a demandé de ne pas empêcher l'abattage déjà en cours de centaines de petits mammifères.

À l'instar de la Chine continentale voisine, le territoire a adopté la stratégie zéro Covid. L'apparition du moindre cas fait l'objet d'une intense recherche des cas contacts, de confinements ciblés et de dépistages massifs. L'abattage de quelque 2 000 petits animaux, principalement des hamsters mais aussi des chinchillas, lapins, cochons d'Inde, a été ordonné par les autorités à « titre de précaution » après l'apparition de cas positifs de Covid au sein d'une animalerie.

À LIRE AUSSICoronavirus : la preuve par les hamsters que les masques sont efficaces

Des militants rassemblés devant des centres de collecte de hamsters

Les autorités ont « fortement encouragé » toute personne ayant acheté un petit mammifère après le 22 décembre, soit juste avant Noël, à leur amener l'animal afin qu'il soit euthanasié. Les hamsters testés positifs au Covid-19 auraient été importés. La décision d'abattre ces mammifères a provoqué un tollé chez les amis des animaux. Certains se sont rendus devant le centre de collecte des hamsters géré par le gouvernement pour dissuader les propriétaires de les remettre aux autorités.

Dans un commun [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles