Covid-19 : à Giverny, on mise sur la vaccination ambulante grâce à un "vaccinobus"

·1 min de lecture

Une prairie verdoyante, des massifs de rosiers devant un petit mur de pierres… le paysage à Giverny, ville de Claude Monet, ressemblerait presque à un tableau impressionniste, si ce n'était ce camion blanc en plein milieu. La commune normande a misé sur un "vaccinobus" pour apporter les vaccins au plus près des habitants. Face à la progression du variant Delta et au risque croissant d'une quatrième vague de Covid-19, les autorités sanitaires espèrent ainsi accélérer la vaccination, alors que le nombre de primo-injections plafonne.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Le véhicule est stationné à 100 mètres seulement de la fondation Claude Monet. Les injections de premières doses s'y font sans rendez-vous, entre deux visites de galeries pour les touristes. Mais ils ne sont pas les seuls à saisir l'occasion. Lucie, Givernoise, a également voulu en profiter. "Dès que j'ai su qu'il y avait un camion, je me suis dit que c'était le moment. C'est à côté, dans ma ville, sans rendez-vous, c'est impeccable, autant que j'y aille", témoigne celle qui reconnaît avoir eu "la flemme de prendre rendez-vous et de se déplacer".

"Même le peu qu'on a fait, c'est toujours ça"

À l'intérieur du véhicule œuvre Cécile Douchel, l'infirmière. Lorsqu'elle ne rassure pas les patients en leur demandant de bien se détendre avant de recevoir leur première dose, la professionnelle de santé se félicite de l'opération. "Aller auprès du public, c'est de toute façon toujours nécess...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles