Covid-19: à Genève, une explosion des hospitalisations d’une ampleur sans précédent

·2 min de lecture

« Nous sommes à l'aube d'une catastrophe sanitaire », l'appel à l'aide vient d'un médecin suisse en poste à l’hôpital de Fribourg. Comme toute la Suisse romande, l'établissement peine à faire face à l'explosion des hospitalisations liées au Covid-19. Une situation inimaginable il y a encore quelques mois, quand la Suisse accueillait des patients venus des hôpitaux français débordés. D'après l'OMS, Genève serait même devenue la région d'Europe avec le plus fort taux de contamination.

Avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

En tout, 580 patients sont hospitalisés pour le Covid-19. Une trentaine sont en soins intensifs et 54 en soins intermédiaires. C'est du jamais-vu aux HUG, les Hôpitaux universitaires de Genève.

« D’une certaine manière, on fait face à une situation qui est d’une ampleur sans précédent. Nous arrivons à y faire face pour éviter que cela devienne une catastrophe », explique Bertrand Levrat, qui dirige l’établissement.

Huit malades ont déjà été héliportés vers la Suisse alémanique, là où la pression est moins forte. Les HUG craignaient de devoir reporter certaines opérations urgentes, pour le moment ils n’ont pas eu à le faire. Mais il est encore impossible de savoir si la courbe des hospitalisations va ralentir, estime le chef de la médecine interne Jean-Luc Reny.

« On voit arriver sur nous une vague, mais on ne voit pas où va être le sommet. On est à 11 jours des mesures de semi-confinement qui ont été mises en place dans le canton de Genève, donc il faut encore attendre quelques jours pour commencer à voir les effets. Mais dans la population, la prévalence reste haute avec plus de 30% de tests qui sont positifs chez les patients qui viennent faire un test », précise Jean-Luc Reny.

Pour tenter d'alléger la pression sur les soignants, le gouvernement suisse a décidé d'appeler l'armée en renfort. En tout, ce sont 2 500 militaires qui vont être mobilisés pour apporter des soins de bases aux malades.

À lire: Covid-19: face à l'explosion des cas, la Suisse met son armée à disposition des cantons