Covid-19 : à Dunkerque, les services de réanimation sont saturés

La circulation du virus et du variant identifié en Angleterre ne cesse de progresser en France. Conséquence : dans certaines régions, des hôpitaux sont déjà débordés. C’est le cas à Dunkerque, dans le Nord, où la circulation du variant anglais est six fois supérieure à la moyenne nationale. Les urgences ne peuvent plus accueillir tous les patients. “Ici, les capacités de réanimation sont pleines. Si un patient nécessite un lit de réanimation, nous sommes obligés de le transférer”, explique Christophe Couturier, chef des urgences du CHU de Dunkerque. 20 patients transférés Parmi les 60 patients atteints du Covid-19 pris en charge au CHU de Dunkerque, 20 ont dû être transférés dans les hôpitaux de Lille ou Calais, faute de place. En cause notamment, les gestes barrières qui, avec le temps et la lassitude, ont été négligés. “Les gens se contaminent lors des pauses-café, des repas“, explique Isabelle Durand-Solly, responsable du service hygiène hospitalière du CHU de Dunkerque. À Dunkerque, le variant anglais est détecté sur plus de la moitié des cas positifs.