Kirghizstan : une personne gâche 1000 doses de vaccin en rechargeant son téléphone

·1 min de lecture
Ce serait une femme de ménage ou un agent d’entretien qui serait responsable de cette manipulation malheureuse selon le ministre de la santé, qui menace la clinique de sanctions financières. REUTERS/Vladimir Pirogov

Dans une clinique du Kirghizistan, un individu encore inconnu aurait débranché un frigo pour recharger son mobile. Résultat : 1000 doses du vaccin Spoutnik V ont été perdues.

Alors que le Kirghizistan vit actuellement une troisième vague très violente, l’annonce de ces doses perdues fait scandale. Le pays avait récemment reçu de la Russie 20 000 doses de son vaccin Spoutnik V en tant qu’aide humanitaire. Une alternative prisée par la population qui préfère le produit russe au vaccin Sinopharm venant de Chine.

Ce serait une femme de ménage ou un agent d’entretien qui serait responsable de cette manipulation malheureuse selon le ministre de la Santé, qui menace la clinique de sanctions financières.

Pas de remède miracle

Pourtant ce ministre, Alimkadyr Beïchenaliïev, s’est lui aussi illustré lors de cette troisième vague, en promouvant en avril dernierdevant les caméras, les bienfaits d’une plante contre le Covid. Il avait avalé quelques gorgées d’un supposé remède composé de racines d’aconit, une plante jugée très toxique pour l’Homme.

Les hôpitaux du Kirghizistan sont encore débordés par les malades du coronavirus même si la troisème vague semble avoir atteint son plateau. Pour l'heure, 1730 personnes sont mortes du Covid-19 dans ce petit pays de six millions d'habitants.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles