Covid : en Île-de-France, la situation s'emballe en réanimation

·1 min de lecture

Emmanuel Macron a annoncé mardi matin que la vaccination contre le coronavirus serait élargie au plus de 70 ans. Mais en attendant que la vaccination accélère, l'épidémie s'emballe en Île-de-France avec une incidence de plus de 500 cas pour 100.000 habitants. Les services de réanimation ne savent plus où pousser les murs pour installer les malades les plus graves et l'inquiétude est grandissante chez les soignants.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 23 mars

Ce n'est plus une vague mais une marée montante. Les personnels soignants ne voient plus la fin de cette pression qui s'accentue depuis des mois. Ils se demandent si les mesures prises jeudi dernier par le gouvernement seront suffisamment efficaces. Lors d'une visioconférence avec Emmanuel Macron la semaine dernière, les médecins franciliens avaient en effet réclamé des mesures plus fortes.

Une situation qui pourrait devenir "extrêmement difficile"

Pour l'heure, l'Île-de-France compte 1.300 patients en réanimation. Selon les projections de l'Agence régionale de santé (ARS), il pourrait y avoir entre 1.600 et 2.000 malades du Covid dans ce service au 2 avril. Un seuil où cela deviendra "extrêmement difficile", pour le professeur Bertrand Guidet, chef de médecine intensive et de la réanimation à l'hôpital Saint-Antoine à Paris. "On a une dégradation parce après, on peut ajouter des lits. Mais si ces lits sont tenus par des gens qui ne sont pas qualifiés en soins critiques. C'est pas t...


Lire la suite sur Europe1