Covid: écoles fermées pendant trois semaines et appel à "la mobilisation"

·2 min de lecture

Emmanuel Macron a appelé mercredi les Français à "la mobilisation de chacun" pendant le mois d'avril face à l'épidémie du Covid-19, en étendant les restrictions en vigueur depuis la mi-mars à l'ensemble de la métropole, et une fermeture des établissements scolaires pendant trois semaines.

"Si je m'adresse à vous ce soir c'est pour appeler à la mobilisation de chacun pour ce mois d'avril où beaucoup se joue", a affirmé le président au début de son allocution télévisée pour annoncer de nouvelles restrictions.

Les restrictions en vigueur depuis la mi-mars dans 19 départements seront étendues à l'ensemble du territoire pour quatre semaines à partir de samedi face à l'épidémie du Covid-19, a-t-il ajouté.

Ces mesures, déjà en place en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France, comportent la fermeture de certains commerces et l'interdiction de se déplacer à plus de 10 km, a précisé le chef de l'Etat au cours d'une allocation aux Français.

Mais "qui souhaite changer de région pour aller s'isoler pourront le faire durant ce week-end de Pâques" et "les Françaises et les Français de l'étranger qui veulent rentrer en France pourront aussi le faire à tout moment", a-t-il ajouté.

Les crèches, écoles, collèges et lycées seront fermés pendant 3 semaines "sauf "pour les enfants des soignants et de quelques autres professions, de même que les enfants en situation de handicap", et les vacances scolaires de printemps se dérouleront sur tout le territoire du 12 au 26 avril.

Elle sera suivie par deux semaines de vacances à partir du 12 avril, pour toutes zones, avant une rentrée le 26 avril en physique pour les écoles et en distanciel pour collèges et lycées.

"Je sais que cette réorganisation implique de changements profonds pour les parents d'élèves et pour les familles, mais c'est la solution la plus adaptée pour freiner le virus, tout en préservant l'éducation et donc l'avenir de nos enfants", a plaidé le chef de l'Etat.

Les étudiants pourront en revanche continuer à se rendre à l'université une journée par semaine.

L'ensemble des dispositifs d'aide aux salariés et aux entreprises actuellement en vigueur seront par ailleurs prolongés, a assuré Emmanuel Macron, en précisant que "les parents qui devront garder leurs enfants et ne peuvent pas télétravailler auront droit a[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi